C’est l’histoire d’amour entre trois jeunes malgaches et Madagascar

hanorah madagascarL'équipe Hanorah : Hery, Njara, Faso. Crédit : Faso

Les circonstances parfois imprévisibles de la vie ont fait que nos chemins se sont croisés. Et depuis, je ne peux qu’être admirative devant leur détermination. Njara est l’exemple parfaite de la femme de fer qui ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs, Faso est le mec débrouillard à la sauce David Laroche, Hery est le cerveau calme mais dangereux. Aujourd’hui, rencontre avec les trois jeunes fondateurs de la startup Hanorah qui ont fait de leur amour pour Madagascar le moteur de leur carrière.

Armés d’une passion commune pour le voyage et le tourisme, Rasolondrazao Hery (Hery), Rasoandraibe Njara (Njara), Rahetimazava Fahasoavana (Faso) ont eu l’idée de créer Hanorah Travel, un tour opérateur basé à Antananarivo.

Hanorah, donner une image plus positive de Madagascar

Pourquoi un tour opérateur ? Ils répondent : « Nous avons eu la chance de découvrir plusieurs régions de Madagascar et les gens sont loin d’imaginer toute la beauté naturelle de notre île. Nous voulons faire vivre la même expérience aux étrangers pour qu’ils gardent un souvenir positif de leur séjour et aient de nouvelles visions de Madagascar. Nous aimons notre pays et la mise en place de Hanorah est un moyen pour nous de partager cet amour. »

montagne de madagascar

Vue imprenable du sommet des montagnes à Madagascar. © Avec l’aimable autorisation de Hanorah

Dans l’équipe, Faso a eu maintes fois l’opportunité de voyager à l’étranger et de voir ce qu’il y a de « beau » ailleurs. Mais il est formel : « Madagascar n’a rien à envier aux autres pays ! »

Ceci dit, la seconde raison invoquée n’est pas moins capitale : un tour opérateur créé par des Malgaches, c’est assez rare à Madagascar, la plupart étant créé par des vazaha (étrangers). Sans vouloir tomber dans le chauvinisme, ils veulent prouver au monde que les jeunes Malgaches peuvent faire de grandes choses pour leur pays. Et pour ce faire, ils sont conscients qu’il faut créer soi-même ses opportunités et « ne pas attendre d’être riches pour entreprendre ». D’ailleurs depuis peu, ils ont entrepris les démarches pour pouvoir œuvrer dans le secteur formel, parcours semé d’embûches dans un pays au contexte difficile comme Madagascar. Mais c’est désormais chose faite !

Hanorah, faire découvrir des sites inédits sur la Grande Île

Hanorah propose des circuits dans tout Madagascar pour le bonheur des voyageurs et des amoureux de la nature. Au programme : découverte de sites encore inexplorés par le grand public, trekking (randonnée itinérante en montagne), snorkeling (randonnée aquatique), birdwatching (observation d’oiseaux)... et autres termes « touristiques » dont il m’a fallu faire des recherches pour en saisir tout le sens. 🙂

allée des baobabs morondava

L’allée des baobabs à Morondava. © Avec l’aimable autorisation de Hanorah

Mais assez parlé, place aux preuves. Pour vous donner un petit aperçu de tout ça, voici une petite vidéo réalisée par Anthony Imp avec l’équipe de Hanorah dans le cadre de son tour du monde. C’est parti pour une incroyable balade à Antananarivo, une descente du fleuve Tsiribihina en pirogue, une virée à Morondava et plus précisément à l’allée des baobabs, et un petit détour à Nosy Be et Nosy Komba :

Si vous avez la chance de lire ces lignes et que vous n’avez pas encore mis les pieds sur la Grande Île, c’est le moment ! D’ailleurs Madagascar figure parmi les plus belles destinations de 2018. (Ok, là j’admets que je fais un peu de pub. 😉 )

Etant moi-même une passionnée de voyage, je soutiens à fond l’initiative de la team Hanorah car elle est louable à mon sens. C’est toute une invitation à voyager au cœur d’un Madagascar à la beauté naturelle époustouflante et sans égale, loin des clichés négatifs qu’on peut s’en faire. Ceux qui sont venus le savent très bien!

Fenosoa Sergia

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *