Antananarivo : top 5 des lieux à (re)découvrir sur Google Street View

© Google

Aujourd’hui, nous allons parler tourisme, mais à ma manière. Je pense qu’il n’est plus nécessaire de vous présenter Google Street View, la fonctionnalité vedette intégrée à Google Maps qui permet d’obtenir un panorama à 360° d’un paysage et de le visionner « comme si on y était ». Pour Madagascar, les premières images ont été lancées sur la plateforme en mai 2015. A croire que l’info est passée sous mon radar à l’époque. 😉 Et depuis, la Grande Île s’exhibe au regard d’internautes curieux à travers le monde. J’ai donc sélectionné pour vous 5 endroits à Antananarivo, à visiter virtuellement… ou pas, si vous passez dans le coin. 

Tout d’abord, petite astuce de visionnage sur PC (je n’ai pas encore essayé sur mobile) : maintenir le bouton de la souris enfoncé et faire glisser le curseur à gauche ou à droite pour faire pivoter la vue. Vous pouvez avancer vers un point et donc littéralement « bouger » (oui oui), notamment pour le lieu N°1, N°2, et N°5. Il est aussi possible de zoomer en avant ou en arrière et d’entrer en mode plein écran pour bien se projeter dans le décor.

1) Le Rova de Manjakamiadana

Le Rova (prononcer « Rouv »), aussi appelé Palais de la reine est perché à 1463 m d’altitude sur la plus haute colline d’Antananarivo. Ce monument emblématique de la ville des Milles* a été construit au XVIIe siècle sous les règnes du roi Andrianampoinimerina. Dès que vous mettez les pieds dans la capitale malgache, vous ne pouvez pas le rater, d’ailleurs il figure parmi les premiers sites préférés des étrangers qui débarquent à Tana. Le Rova n’est pas très loin du quartier où j’habite mais je n’y suis allée qu’une seule fois, et même sans le faire exprès. Honte à moi !

 

2) Les ruelles insoupçonnées

J’ai cru qu’on pouvait se balader uniquement sur les principaux axes routiers ou sur les grands sites, mais il faut dire que le trekker** de Google a sillonné les petites ruelles de Tana, pour le plus grand plaisir des aventuriers et des petits curieux. Donc ici, nous sommes sur la colline d’Ambonin’Ampamarinana, juste sous le gros panneau « ANTANANARIVO » (à la manière de « HOLLYWOOD » aux Etats-Unis). Bon, ledit panneau a récemment été enlevé, mais on a quand même un super souvenir. Sur ce Street View, si vous pivotez  la vue à 180° et que vous cliquez sur l’attroupement de garçons au regard curieux, vous verrez de près à quoi ressemble une petite épicerie typiquement malgache.

 

3) Le tarmac de l’Aéroport International d’Ivato

Si vous habitez à l’étranger et que vous avez déjà mis les pieds à Madagascar, vous êtes forcément (enfin à 90%) passé par cet endroit. Oui, c’est à Ivato qu’ont lieu les rencontres les plus émouvantes, mais c’est aussi là qu’ont eu lieu les meilleures sagas de trafics au monde. Attendez, ne partez pas en courant! :). Google Street View nous rappelle que ça vaut quand même un petit détour virtuel.

 

4) La faculté de droit de l’Université d’Antananarivo

Ce n’est pas vraiment un lieu « touristique » mais j’ai juste eu envie de l’intégrer à ce petit top 5. Pourquoi ? Et bien juste parce que c’est là que j’ai fait mes premières études supérieures. C’était à l’époque où j’ai commencé à tâtonner naïvement les filières, à la recherche de la « bonne ». Et finalement ce n’était pas le droit. Pour les nombreux étudiants malgaches qui sont passés par là, le mythique DEGS (Droit, Economie, Gestion, Sociologie) marquera à jamais nos esprits. Eh oui, sur Street View, les universités ça se visite aussi .

5) Et enfin… la superbe vue panoramique d’Andohalo

Le quartier d’Andohalo, c’est l’un de mes endroits préférés à Antananarivo. Je crois que c’est la seule hauteur qui permet d’embrasser toute la plaine du Betsimitatatra et d’admirer de loin un Tana calme et paisible. C’est aussi un véritable lieu de prédilection des Malgaches lors des festivités du 26 juin*** pour admirer les feux d’artifices. Si vous faites glisser l’image vers la gauche, vous apercevrez notre ami « Le Rova », trônant majestueusement sur sa colline.

C’est tout pour ce petit top 5. Google nous montre qu’il y a encore tellement de choses à voir et à faire à Madagascar, comme marcher le long de l’allée des baobabs à Morondava, ou encore voyager en pirogue le long du canal de Mozambique… car oui, Street View n’est pas passé qu’à Antananarivo.

Bref, explorer des sites comme ça sur la plateforme, c’est vous inviter au voyage et à la découverte. L’étape cruciale est de déployer les moyens pour pouvoir les découvrir en vrai. Mais ça, c’est encore une autre affaire. 🙂

————————————————————————-

* La ville des Milles : autre surnom donné à Antananarivo

** Trekker : l’appareil qui permet à Google de photographier les lieux pour Street View

***  26 juin : fête de l’indépendance de Madagascar

7 Commentaires

  1. Wouah je te félicite ma chérie, les paysages du Rova et toute sa hauteur me rappellent mes années passées au Lycée *Gallieni (L.A.A). Fière d’être tananarivienne 😉

  2. Très intéressant ! Moi j’ai eu la chance de venir à Madagascar. C’était en novembre 2016. Mais je n’ai vu Tana que furtivement, à part l’aéroport Ivato, vu de nuit après une longue queue devant le service des visa, un repas au restaurant-hôtel « Le Duc de la Ruche », une balade à Ambohimanga, son musée historique et sa forêt sacrée classée Patrimoine de l’Humanité en 2001. J’ai vu le tombeau du roi-bâtisseur Andrianampoinimerina, celui de ses successeurs et de la reine Ranavolana II qui a été déportée par les Français en 1897. Je me souviens encore de la voix nazillarde et très plaisante de mon guide, Mme Ramangazon. Puis j’ai filé sur Antsirabe, la Ville d’Eau.

    1. Bonjour Aidara,
      J’avoue que je t’envie un peu. Tu as pu visiter le Rova d’Ambohimanga lors de ton passage « furtif » à Antananarivo. Ayant moi-même vécu dans la capitale malgache depuis plusieurs années, je n’y ai jamais mis les pieds et je suis loin d’en cerner toute l’histoire. J’apprends également de ton commentaire qu’il est classé patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO et je suis tout simplement ébahie. Malheureusement beaucoup de Malgaches sont dans mon cas. Sans vouloir mettre tout le monde dans le même panier, je pense qu’on ne s’intéresse pas assez à ce qu’on possède, à notre histoire. Et c’est très dommage. En tout cas merci pour ton commentaire, ça m’a appris bien des choses. 🙂

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *