Les films d’horreur, ma plus grande phobie !

peur des films d'horreurcc : Alexas_Fotos via Pixabay

Aujourd’hui, j’avais envie de vous souffler un petit trait de ma personnalité, comme ça, au feeling : ma phobie des films d’horreur. 😮

S’il y a bien une chose que vous devez savoir sur moi, c’est que je suis une grande froussarde. Ou du moins filmement parlant. Oui je suis terrifiée par les films d’horreur. Je ne les supporte pas. Je fais tout simplement des cauchemars et je n’arrive pas à fermer de l’œil de la nuit après avoir eu la mauvaise idée d’en regarder un. Film d’horreurophobie ?

Il serait cependant injuste de ma part de mettre tous les films d’horreur dans le même panier. Disons que je suis surtout allergique aux histoires qui ont rapport avec les esprits, les fantômes, les démons, les revenants, et j’ai une aversion maladive pour les maisons hantées et les poupées possédées. Brrrrrr. Donc en gros les films d’épouvantes et les thrillers paranormaux.

Pendant que les autres se délectent devant Annabelle 2, Conjuring, Paranormal Activity, Insidious, Les innocents, L’Exorciste et que sais-je encore, moi, je préfère de loin me noyer dans l’alcool. Lol

Cette hypersensibilité – comme j’aime l’appeler – a sans doute une explication scientifique : je pense que j’ai une très bonne mémoire visuelle qui imprime facilement toutes les images que je vois, avec une certaine préférence pour les images morbides. Elles sont stockées quelque part dans mon cerveau pour pouvoir ressortir au bon moment : quand je vais aux toilettes la nuit, quand je me retrouve dans un lieu sombre, quand je suis seule chez moi, ou quand le vent souffle les rideaux sans explication. (Débile oui 😉 )

La dernière fois que j’ai osé regarder une séquence de Annabelle 2, je n’ai pas dormi durant trois nuits de suite. Bref, chaque fois je me fais le défi d’aller jusqu’au bout d’un film et de le voir en entier, chaque fois j’ai le trouillomètre à zéro :

Pour surmonter ça, j’ai tout essayé : regarder le film d’horreur en plein jour (parce qu’il n’est pas question de le faire la nuit), le mater avec la famille, couper le son et regarder uniquement les images, tenir la main de quelqu’un pendant toute la séance… mais ça ne marche pas.

En dernier recours, je jette un œil sur les making-of qu’on trouve sur internet pour me donner du courage. Ben oui, c’est quand même rassurant de se dire qu’il y avait bien un tournage derrière tout ça, que c’est juste une mise en scène avec des effets spéciaux. Jusqu’ici, c’est l’option qui marche le mieux pour moi. Un exemple ? Voici un making-of du film The Conjuring : 

Voilà voilà, ces quelques lignes pour vous résumer ma phobie actuelle. En espérant que je ne sois pas la seule! 😀

8 Commentaires

  1. Quelqu’un m’a dit que les esprits dans les films peuvent communiquer/ s’infiltrer dans la réalité (notre réalité) :p
    On a la même phobie on dirait. Quand j’étais encore une enfant, je me cachais sous ma couette tellement j’avais peur du moindre bruit (des grincements de portes, le vent, etc.). Hahaha aujourd’hui je me donne du courage pour regarder mais ce n’est pas trop mon truc 😉

    1. Hihihi… je te comprends mais grave… dans ma famille je suis la seule à être comme ça et ça a l’air de bien les amuser (surtout ma soeur) :p en tout cas ça fait du bien de savoir qu’il y a d’autres « victimes ». Krkrkrkrr

  2. J’adore tes techniques, pour gérer ta peur de l’horreur. Je vais répandre la bonne nouvelle partout et toucher le coeur de ceux qui ont les chocottes comme toi devant les films d’épouvante. Promets-moi de regarder la nonne et de gueuler jusqu’à l’aphonie !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *